Tachygraphe ou chronotachygraphe : le guide complet et actualisé

borne de recharge
Comment fonctionne une borne de recharge ?
mai 21, 2024
porsche 911 occasion nice
5 choses que vous ne saviez (peut-être) pas sur les Porsche d’occasion
juillet 8, 2024

Tachygraphe ou chronotachygraphe : le guide complet et actualisé

chronotachygraphe

chronotachygraphe

Un instrument qui complète l’équipement embarqué des véhicules, indispensable à la sécurité des flottes et des conducteurs. Dans ce guide, nous vous fournissons toutes les informations nécessaires pour comprendre à quoi il sert, comment il fonctionne, comment il a évolué au fil du temps (de l’analogique au numérique, de l’intelligent à la dernière génération), quelles sont les réglementations qui régissent son utilisation et quelles sont les obligations auxquelles doivent se conformer les entreprises tenues de l’installer.

Le tachygraphe : ce qu’il est et à quoi il sert

Tachygraphe ou chronotachygraphe, deux termes utilisés pour désigner le même instrument, un élément essentiel et parfois obligatoire de l’équipement embarqué des véhicules. Il s’agit d’une sorte de boîte noire qui enregistre, imprime et archive des informations sur le trajet effectué. Trois paramètres principaux sont mesurés par le tachygraphe : la vitesse du véhicule, le temps de conduite et l’itinéraire emprunté. Le tachygraphe est essentiel pour protéger la flotte de l’entreprise contre les sanctions en cas de non-respect des obligations en la matière, et il est utile pour la sécurité des opérateurs, notamment pour reconstituer la dynamique d’un éventuel accident de la route. Pour ce qui est du contrôle du tachygraphe à Reims, un expert tel que CAVI, situé à 23 Rue du Val Clair 51100 Reims, peut se charger de tout pour vous. Grâce à leur expérience et les procédures qu’ils mettent en œuvre, les spécialistes en la matière peuvent exécuter leurs inspections sans devoir immobiliser longtemps votre véhicule.

Tachygraphe obligatoire : qui est concerné ?

L’obligation d’installer le tachygraphe numérique a été introduite le 1ᵉʳ mai 2006, une date historique qui a marqué la transition entre l’utilisation du tachygraphe analogique et celle du tachygraphe numérique, désormais évolué. Au fil des ans, les dispositions concernant l’obligation, l’installation, le mode d’utilisation et les obligations connexes ont été harmonisées au niveau européen. Les entreprises et les professionnels exerçant des activités commerciales et industrielles de transport de marchandises et/ou de personnes sont tenus d’installer et d’utiliser le tachygraphe. En particulier, ceux qui utilisent les véhicules suivants :

  • Véhicules utilitaires pour le transport de marchandises d’une masse brute en charge supérieure à 3,5 tonnes ;
  • Véhicules pour le transport de personnes – NCC ou hors itinéraire – avec plus de 9 sièges, y compris le conducteur ;
  • Les bus internationaux sur des itinéraires de plus de 100 km et dont le terminus se trouve à plus de 50 km.
  • En revanche, l’installation d’un tachygraphe n’est pas requise sur les véhicules suivants :
  • Véhicules pour le transport humanitaire, les opérations d’urgence, etc ;
  • Véhicules de nettoyage ;
  • Véhicules des forces armées ;
  • Véhicules spéciaux utilisés à des fins médicales ;
  • Les dépanneuses opérant dans un rayon de 100 km autour des locaux de l’entreprise ;
  • Véhicules commerciaux classés comme historiques.

Règlements régissant l’utilisation du tachygraphe

Le tachygraphe est un instrument qui a une très longue histoire. Il s’agit d’un élément essentiel pour garantir la sécurité routière et la protection contre la fraude dans le secteur. C’est pourquoi il a fait l’objet, et continue de faire l’objet, d’une attention particulière dans diverses réglementations européennes et nationales. Les mesures publiées au fil des ans ont été transposées par les États membres de la Communauté européenne d’abord, et par l’Union européenne ensuite, avec des décrets et règlements nationaux spécifiques qui ont également influencé l’évolution de notre code de la route.